Qui a le droit au crédit à la consommation ?

Le crédit à la consommation n’est pas octroyé à tous. Il existe des caractéristiques qui définissent celui qui peut y avoir accès. Vous souhaitez en savoir plus ? Ces éléments de réponses peuvent vous aider.

Une personne avec une situation financière saine

Vous devez avoir des finances assez stables lorsque vous désirez obtenir un prêt. La banque vérifie en effet que vous n’êtes pas fiché. Pour cela, elle effectue une recherche rapide à la Banque de France. Lorsque vous êtes, inscrit au fichier de la Banque de France, peu importe le motif, le prêt vous est : automatiquement refusé.

A lire en complément : Découvrez les services et avantages du Crédit Agricole des Savoies

Une personne âgée de 18 ans au moins

Il est de coutume que pour obtenir un prêt, vous devez avoir au moins 18 ans. C’est d’ailleurs l’une des conditions principales que les organismes financiers et les banques exigent. De nos jours, il est possible qu’une personne âgée de plus de 65 ans puisse obtenir un emprunt. Cependant, les conditions d’accès ne sont pas les plus favorables. Le prix de l’assurance est en effet, très élevé et quelques fois, le taux d’usure peut être : dépassé. Ce qui entraîne dans certains cas un refus au crédit. Remarquez quand même qu’il est aussi difficile pour une personne de moins de 25 ans d’obtenir un crédit même s’il s’agit d’un crédit à la consommation.

Une personne avec des revenus réguliers

Les banques accordent le plus souvent, des prêts aux personnes qui sont capables de rembourser. C’est-à-dire des personnes qui ont des revenus fixes et réguliers. On compte à cet effet les fonctionnaires et les personnes en CDI. Pour les personnes en CDD, les intérimaires ou encore les indépendants, obtenir un prêt est un peu plus difficile. Néanmoins, en satisfaisant aux conditions de la banque, ils peuvent réussir à obtenir un prêt.

A voir aussi : Optimisez vos dépenses et boostez vos revenus au quotidien grâce à ces astuces

Une personne avec un taux d’endettement faible

Pour que votre emprunt soit effectif, vous devez avoir un taux d’endettement assez faible. Il s’agit du rapport entre vos revenus nets et la totalité des mensualités. En France, les organismes financiers et les banques considèrent un taux d’endettement de 33 %. Parfois même, cela peut atteindre les 35 %.

Une personne avec un bon reste à vivre

Le reste à vivre est le montant total qui vous reste lorsque vos mensualités sont prélevées. Les banques y tiennent et chacune d’entre elles peut appliquer la recette qui lui convient. Par exemple, une personne doit avoir au moins 750 euros de reste à vivre pendant qu’un couple a besoin de 900 euros de reste à vivre par mois. Pour un couple avec enfant, il faut ajouter 150 euros pour un enfant.

Une personne avec une bonne cote de crédit

Au-delà du reste à vivre, les banques tiennent aussi compte de la note de crédit des demandeurs. La note de crédit évalue la solvabilité du demandeur en fonction de critères tels que l’historique de remboursement, les revenus et d’autres facteurs financiers.

Une personne ayant une bonne note de crédit aura plus facilement accès au crédit à la consommation qu’une personne ayant une note faible ou moyenne. Il convient toutefois de noter que chaque banque a ses propres critères pour définir ce qu’est une ‘bonne’ note de crédit.

Pour améliorer sa note, il est capital de rembourser ses dettes dans le passé. Il peut également être utile d’avoir un emploi stable avec un salaire régulier afin d’augmenter sa capacité à rembourser rapidement les mensualités liées au prêt.

En cas de refus par une banque en raison d’une mauvaise note de crédit ou d’un manque de reste-à-vivre nécessaire requis par cette dernière, il peut être judicieux de se tourner vers des alternatives telles que certaines fintechs spécialisées proposant notamment des offres adaptées pour ces situations particulières.

Une personne avec un travail stable

Avoir un travail stable est un autre critère important pour les banques lorsqu’il vient le temps d’évaluer une demande de crédit à la consommation. Les demandeurs ayant des emplois stables avec un salaire régulier sont considérés comme plus fiables et donc plus susceptibles d’obtenir l’accord de prêt.

Les banques peuvent demander aux demandeurs une preuve de revenu, telle que des feuilles de paie ou une attestation employeur pour s’assurer qu’ils ont un emploi stable et suffisamment rémunéré. Dans certains cas, les personnes qui travaillent dans certains secteurs professionnels (par exemple : fonctionnaires) ou ayant certains statuts professionnels (tels que les professions libérales) peuvent avoir accès à des offres privilégiées.

Avoir un emploi stable peut aider grandement à obtenir l’accord de prêt. Toutefois, pensez à bien noter que cela ne garantit en aucun cas l’acceptation systématique du dossier de demande auprès des établissements financiers. Effectivement, chaque banque a ses propres règles sur ce point précis et peut prendre en compte différents éléments durant son processus décisionnel.

Dans cet article sur le crédit à la consommation, pensez à bien souligner qu’il existe plusieurs facteurs pris en compte par les banques lorsqu’il s’agit d’accorder ou non leur accord pour un prêt. Donc, si vous envisagez de souscrire à une forme quelconque de crédit, soyez conscients des conditions requises par votre établissement financier afin de maximiser vos chances d’obtenir l’accord espéré.