Les avantages et les inconvénients d’être courtier en bourse

Ces dernières années, les métiers digitaux se sont grandement démocratisés. C’est le cas de celui de courtier en bourse, une profession ayant le vent en poupe. Le professionnel dans le monde de la bourse est un intermédiaire entre le marché et l’investisseur. Par ailleurs, ce métier, comme de nombreux autres, comporte des avantages et des inconvénients.

Le métier de courtier en bourse : de quoi s’agit-il ?

La crise sanitaire de 2020 a davantage mis en lumière le métier de courtier en bourse. Dans cette période, de nombreux Français ont décidé d’investir en bourse, ce qui a mis le métier en lumière. Comme vous pouvez vous en douter, c’est généralement un domaine dans lequel le néophyte peut rapidement perdre ses repères.

A voir aussi : Quel investissement locatif le plus rentable ?

Heureusement, les investisseurs peuvent déléguer la gestion de leur compte à une tierce personne : le courtier en bourse. Cependant, ce dernier peut avoir plusieurs rôles. Un courtier en bourse est un professionnel servant de passerelle entre l’investisseur et le marché boursier. Sans lui, le néophyte ne pourrait investir.

Son rôle peut donc être de :

A découvrir également : Combien de temps faut-il pour recevoir sa carte bancaire Banque Postale ?

  • gérer les transmissions d’ordres (achats et ventes) ;
  • assurer la gestion de la tenue de compte ;
  • conserver les actions et les titres sur vos différentes enveloppes ;

Néanmoins, pour exercer en tant que courtier en bourse, vous devez obtenir une licence délivrée par l’autorité des marchés financiers (AMF).

Quels avantages a-t-on à exercer en tant que broker ?

Si vous comptez devenir courtier en bourse, deux principales raisons peuvent justifier un tel choix. Dans un premier temps, on peut faire cas de la préservation de l’autonomie du professionnel. Lorsque ce dernier travaille à son compte, il peut disposer de son temps comme il l’entend. Si vous préférez passer vos journées dans vos locaux, ce métier saura donc vous plaire.

L’autre avantage réside dans la rémunération. Un courtier travaillant à son compte peut gagner 2 500 euros nets en moyenne. Celui affilié à une institution financière peut prétendre à des revenus nets avoisinant 5 000 euros. Bien que cela puisse sembler intéressant, il faut rappeler que les salaires sont encore plus importants aux USA en comparaison à la France.

Si le courtier français peut prétendre à une rémunération comprise entre 30 000 et 50 000 euros par an, le professionnel américain peut gagner jusqu’à 10 fois ce montant. Dans la mesure du possible, vous pourriez mettre le cap sur l’outre-Atlantique pour optimiser vos revenus.

Quid des inconvénients ?

courtier en bourse

Si le métier de courtier en bourse peut vous permettre de préserver votre autonomie et de gagner décemment votre vie, il ne reste pas sans inconvénients. En général, c’est une profession dans laquelle vous êtes rémunéré à la performance. La rémunération des courtiers est essentiellement composée de commissions.

À partir de cet instant, le salaire peut être sporadique. Vous pouvez alors connaître des périodes de soudures. Cela arrive généralement quand vous travaillez à votre propre compte.

Comment réussir dans le métier ?

Même si vous avez la possibilité de travailler à votre compte, cela ne devra être qu’une option de dernier recours. Il est plus simple de rémunérer vos connaissances en travaillant pour des institutions financières. Pour cela, il sera important de suivre des études universitaires qui vous permettent d’obtenir des certificats.

En effet, c’est la preuve que vous avez les bases nécessaires dans le domaine. Vous pourrez alors être recruté par des institutions reconnues. Au sein de ces dernières, les salaires sont généralement fixes. Cela vous permettra de vivre plus décemment que si vous deviez travailler en tant que courtier en bourse à votre compte.