Pourquoi l’assurance habitation fait-elle des erreurs de nombre de pièces ?

Une erreur courante en cas de sinistre dans une habitation est l’évaluation incorrecte du nombre de pièces couvertes par l’assurance. Et lorsque l’assureur constate que le bon nombre de pièces n’a pas été déclaré, il est en mesure de réduire le niveau de l’indemnisation. Ces erreurs d’assurance peuvent avoir de lourdes conséquences pour les assurés. Nous vous expliquons dans cet article les raisons d’une mauvaise évaluation du nombre de pièces ainsi que les moyens pour y faire face.

La complexité de l’évaluation du nombre de pièces

La première raison de l’erreur de nombre de pièces réside dans la complexité de l’évaluation. En effet, il est parfois difficile de déterminer le nombre exact de pièces, en particulier dans les grandes propriétés.

A lire en complément : Nuances 3D : l'assurance vie Nuances 3D de CNP Assurance

Ceux qui vivent dans de grands habitats sont donc parfois susceptibles de manquer une pièce ou de la compter deux fois. Les évaluations peuvent également être affectées par la disposition des pièces ou par des caractéristiques particulières de la propriété, comme une pièce de forme irrégulière ou une hauteur de plafond inhabituelle.

Les différences de perception entre l’assuré et l’expert en assurance

Une autre raison qui explique les erreurs, c’est la différence de perception entre l’assuré et l’expert en assurance. L’assuré peut par exemple considérer une pièce comme une chambre à coucher, alors que l’expert pourrait peut-être la considérer comme un bureau ou une bibliothèque.

Lire également : Quelles sont les conditions de résiliation anticipée de votre assurance auto chez Groupama

On note aussi des erreurs qui concernent les espaces communs, tels que les couloirs ou les vérandas, qui peuvent être considérés comme des pièces par l’assuré, mais pas par l’expert.

Les changements de configuration des pièces

Enfin, les changements de configuration des pièces peuvent conduire à des erreurs d’évaluation. Les propriétaires peuvent décider de diviser ou de combiner des pièces. Ou encore d’ajouter des extensions qui peuvent être considérées comme une pièce supplémentaire ou non. Les experts en assurance ne sont pas toujours conscients de ces changements. Ils peuvent donc évaluer le nombre de pièces de manière incorrecte.

Quelles sont les conséquences de l’erreur de nombre de pièces ?

Les erreurs d’évaluation peuvent avoir des conséquences importantes pour les assurés. Si vous êtes sous-assuré, cela signifie qu’en cas de sinistre, vous ne serez pas indemnisé à hauteur de la valeur réelle de la propriété. À l’inverse, si vous êtes surassuré, vous pouvez payer des primes plus élevées qu’il ne le devrait. Cela représente un coût supplémentaire à long terme. Les erreurs d’assurance peuvent également avoir des conséquences pour l’assureur. Il peut devoir payer des sommes supplémentaires en cas de sinistre. Ou encore perdre en crédibilité auprès des clients.

Quels sont les moyens de prévention de l’erreur de nombre de pièces ?

Pour prévenir l’erreur de nombre de pièces, il est important de réaliser une évaluation précise et régulière de la propriété. Communiquez avec leur assureur pour discuter de tout changement de configuration ou d’utilisation des pièces.

Les experts en assurance de leur côté doivent être transparents dans leur évaluation. Ils doivent communiquer clairement avec l’assuré pour s’assurer que toutes les pièces sont correctement identifiées.