Comment investir quand on est jeune ?

Si l’investissement à l’âge de la jeunesse présente de nombreux atouts, les barrières de découragement ne sont pas négligeables et peuvent vous empêcher de vous lancer réellement. Le scepticisme lié à la réussite est la principale difficulté, pourtant il existe de nombreuses solutions pour limiter les risques et rentabiliser avec un capital limité. Apprenez-en plus ici.

Privilégier les placements sans risques sur le court terme

Différentes options de placement s’offrent à vous lorsqu’il s’agit d’invertir à court terme tout en réduisant les risques. Les placements qui permettent de débloquer l’argent dans l’immédiat sans frais sont les meilleures solutions même s’ils ne sont pas exempts d’inconvénients. En effet, ils présentent de faibles intérêts et bien évidemment : moins de risques impliquent moins de rendements. De même, le capital à placer est limité à un seuil précis.

A découvrir également : Les stratégies gagnantes pour optimiser ses investissements en bourse et augmenter ses profits

Par ailleurs, vous avez la possibilité de placer votre argent sur différents supports : livret jeune, livret A, livret de développement Durable et Solitaire (LDD), Livret d’Epargne Populaire (LEP).

Créer une petite entreprise

A lire également : Combien gagne une infirmière en Suisse ? Salaires et perspectives

Si l’entrepreneuriat a été longtemps inaccessible à la majorité des jeunes, il connait un franc succès de nos jours. Mettre en place une entreprise à 20 ans sans ou à capital limité est bien sûr possible. Au travers des outils gratuits en ligne et sous votre statut de microentreprise, embrasser un tel projet devient plus simple.

Si vous envisagez d’associer une activité à vos études ou trouver une alternative au chômage, vous pouvez désormais devenir votre propre patron.

Opter pour l’investissement sans apport

Grâce aux nouveaux dispositifs mis en place par les établissements bancaires, l’accession à la propriété devient de plus en plus aisée. Selon la pensée commune, le prêt immobilier jeune est conditionné par un minimum d’âge de 30 ans. Pourtant, les organismes bancaires ne sont pas réfractaires à accorder des prêts, bien au contraire. Vous devez cependant être à même de présenter et de justifier une situation financière stable afin de gagner la confiance du banquier du point de vue de votre capacité de remboursement.

Afin de maximiser vos chances auprès des banques, il est conseillé de commencer avec des projets accessibles. Investir dans une place de parking ou  un garage est une approche économique. Vous pourrez réduire votre apport en capital à quelques milliers d’euros tout en minimisant le risque financier.

Vous l’aurez compris, investir dès la jeunesse est décision envisageable, mais vous devrez adopter de bonnes stratégies afin de limiter les risques et rentabiliser au mieux. Pour ce faire, n’hésitez pas à mettre en pratique nos conseils pour concrétiser votre projet d’investissement sur le court terme.

Investir dans l’immobilier locatif avec un prêt étudiant

Investir dans l’immobilier locatif est une autre option intéressante pour les jeunes. En effet, grâce à un prêt étudiant, il est possible de se constituer un patrimoine immobilier tout en poursuivant ses études. Le principe est simple : le prêt étudiant permet d’emprunter une somme d’argent à taux 0 ou très faible pour financer ses études. Si vous n’utilisez pas la totalité de cette somme et que vous parvenez à épargner une partie chaque mois, vous pouvez investir cet argent dans un bien immobilier locatif.

Cette stratégie peut s’avérer très rentable sur le long terme car elle permet de bénéficier des avantages fiscaux liés à l’investissement locatif tout en évitant les frais bancaires élevés. Pensez à bien rester vigilant quant au choix du bien immobilier et de la localisation afin d’éviter les mauvaises surprises.

Il existe aussi des dispositifs gouvernementaux qui encouragent ce genre d’investissement chez les jeunes, comme la loi Pinel qui offre des réductions fiscales allant jusqu’à 21 % du montant investi pendant six ans ou encore le dispositif Cosse ancien destiné aux propriétaires souhaitant louer leur bien avec des loyers modérés.

En définitive, si investir jeune peut présenter certains risques et requiert certainement beaucoup d’efforts financiers et personnels, cela peut s’avérer être une opportunité incroyable pour ceux qui sont prêts à prendre ce risque. Il ne faut pas hésiter à solliciter l’aide et les conseils d’experts pour s’assurer de faire le bon choix, mais si vous êtes prêt à relever le défi, investir dès maintenant peut être la meilleure décision que vous aurez jamais prise.

Utiliser les applications de trading pour investir en bourse avec peu d’argent

De nos jours, vous devez bien lire les conditions générales avant d’utiliser l’une ou l’autre application.

Il existe aussi des robo-advisors, qui sont des programmes informatiques capables d’aider à investir en fonction du profil financier de chaque individu. Les robo-advisors calculent le risque lié à chaque investissement et ajustent automatiquement la composition du portefeuille pour minimiser ce risque tout en maximisant le rendement.

N’hésitez pas à vous former sur la bourse avant d’investir votre argent. Il existe aujourd’hui beaucoup de ressources accessibles gratuitement sur internet pour aider les débutants dans leur apprentissage comme les blogs spécialisés ainsi que les chaînes Youtube dédiées à la finance.

Si vous êtes prêt à faire face aux risques associés au trading et que vous pouvez épargner un peu tous les mois, alors utiliser une application mobile peut être une excellente façon de commencer votre aventure dans le monde complexe mais passionnant qu’est celui des marchés financiers.