Où placer sa trésorerie pour un particulier ?

Dans le but d’engendrer des revenus supplémentaires sur son épargne, la première option pour un particulier est d’effectuer un placement. Cependant, les produits de placement sont nombreux et le risque de perte est souvent élevé. Toutefois il en existe qui sont meilleurs avec de faibles risques. Quels sont les meilleurs produits de placement pour particulier ?

Dans un contrat de capitalisation

Le contrat de capitalisation est un produit de placement attractif pour toute personne désireuse d’épargner son excédent de trésorerie sur une longue période de 4 ans minimum. C’est un produit qui offre à tout investisseur, la possibilité d’effectuer une gestion libre ou mandatée de sa richesse et de placer celle-ci sur plusieurs variétés de supports.

Lire également : Échanger un chèque contre de l'espèce : les meilleures astuces à connaître

C’est la solution la plus adoptée par bon nombre de personnes, car sa disponibilité est beaucoup plus rapide avec des risques amoindris. Un autre avantage du contrat de capitalisation est la complexité et le nombre important d’unités de compte permettant ainsi à l’investisseur de changer de profil compte tenu des opportunités qu’offre le marché.

Dans une assurance vie

L’assurance vie est un autre produit de placement auquel ont recours les particuliers. C’est d’ailleurs l’un des plus utilisés. Ce type d’épargne peut être à court ou à long terme et le risque peut être élevé ou faible selon que l’épargne soit en unité de compte ou en fonds euros.

A voir aussi : Les 5 meilleurs conseils pour mieux investir et accroître votre rentabilité

En effet, l’investissement dans un compte unique présente plus de danger que le second, mais il apporte une plus grande rémunération. La fiscalité avantageuse et la possibilité de choisir son bénéficiaire en toute liberté font de ce produit l’outil idéal pour la transmission des patrimoines.

Dans une SCPI

La société civile de placement immobilier est une meilleure alternative de placement de trésorerie. L’investissement dans ce type de produit se fait de deux manières: soit avec un achat en usufruit temporaire, soit par un achat en pleine propriété. Que ce soit dans l’un ou l’autre des deux cas, le rendement est très meilleur et la diversification ainsi que la sécurité des fonds sont assurées.

En effectuant un achat en pleine propriété, l’investisseur revalorise une grande part de sa trésorerie tout en étant le propriétaire de celle-ci. Le second moyen d’investissement par contre lui permet de procéder uniquement à l’usufruit des parts.

Dans un compte à terme

L’épargne dans un compte à terme est la solution idéale pour épargner sur une courte période et avoir la possibilité de retirer ses fonds à tout moment. En effet, déjà à 48h après le dépôt, l’épargnant a la possibilité de retirer l’intégralité de tout ce qu’il a comme fond sur son compte sans aucun risque. Cependant, le rendement qu’offre le compte à terme n’est jamais au-dessus de 1%.

Dans un Livret A ou un Livret de développement durable et solidaire (LDDS)

Le Livret A et le LDDS sont des placements peu risqués qui permettent de placer son argent en toute sécurité tout en bénéficiant d’un rendement intéressant. Le Livret A est un compte d’épargne réglementé dont le taux de rémunération est fixé par l’État, actuellement à 0,5%. Depuis août 2021, les Français peuvent y déposer jusqu’à 30 000 euros, contre 22 950 euros auparavant.

Quant au LDDS (Livret de développement durable et solidaire), il a pour objectif de financer des projets socialement responsables tels que la transition énergétique ou encore l’aide aux personnes handicapées. Son taux de rémunération est aussi fixé par l’État, mais s’avère être plus faible que celui du Livret A avec un taux actuellement situé à 0,25%.

Une particularité commune entre ces deux livrets est leur exonération fiscale sur les intérêts générés ainsi que leur disponibilité immédiate sans frais ni pénalités pour tout retrait effectué. Bien qu’ils ne soient pas très rentables comparativement aux autres types d’épargnes existants sur le marché financier tels que les assurances-vie ou encore les PEA (Plan d’épargne en actions), ils demeurent un choix judicieux pour ceux recherchant avant tout la sécurité et la simplicité dans leurs investissements financiers personnels.

Dans un Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP)

Dans un Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP)
Le PERP est un produit d’épargne qui a pour objectif de permettre à chaque contribuable français de se constituer une épargne-retraite, tout en bénéficiant des avantages fiscaux. Il s’agit donc d’un placement adapté pour les personnes souhaitant préparer leur retraite et réduire leurs impôts.

Effectivement, les cotisations versées sur un PERP sont déductibles du revenu imposable dans la limite annuelle de 10% des revenus professionnels nets de l’année précédente ou bien 10 % du PASS (plafond annuel de la sécurité sociale), le montant le plus élevé étant retenu. Le plafond maximum est donc fixé à 32 419 euros en 2021.
En contrepartie, le capital accumulé sur ce plan ne peut être récupéré que sous forme de rente viagère lors du départ à la retraite. Il est possible dans certains cas exceptionnels tels qu’une invalidité ou encore un décès de récupérer son épargne sous forme liquide.

Il existe deux types différents d’options au sein des contrats PERP : le mode gestion libre, qui permet aux épargnants expérimentés ou ayant une connaissance fine des marchés financiers, d’effectuer eux-mêmes leurs choix parmi les différents supports proposés par l’assureur ; et le mode gestion pilotée, où l’épargnant confie sa gestion à l’assureur qui gère alors ses avoirs en fonction de son profil d’investisseur et des conditions du marché.

Il faut noter que les PERP ne sont pas exempts de frais, tels que les frais d’entrée ou encore les frais annuels liés à la gestion du contrat. Il est donc fortement recommandé aux épargnants souhaitant souscrire un PERP de bien se renseigner sur ces différents coûts avant toute décision d’investissement.