Comment est calculé le cashback ?

Tout le monde rêve de dépenser le moins d’argent possible au cours de l’achat d’un bien ou d’un service. Afin de faire les meilleures affaires certaines personnes n’hésitent pas à négocier le prix fixé. Toutefois, selon le cas, la négociation peut être impossible. La solution restante est le cashback. Même si elle n’est pas encore très développée en France, elle présente de nombreux avantages. De quoi s’agit-il concrètement ? En quoi consiste le cashback ? Comment est-il calculé ? Découvrez les réponses à toutes vos questions ici.

Qu’est-ce que le cashback ?

Le cashback est une pratique utilisée en marketing pour attirer et fidéliser les clients. Elle consiste à permettre aux acheteurs de récupérer une partie de la somme dépensée pour leurs achats. Le montant de retour dépend généralement de celui dépensé. Le remboursement se fait après la validation de la commande.

Lire également : Impôt sur le revenu pour 2000 € net mensuel : calcul et optimisation fiscale

Cette pratique permet aux commerçants en ligne de se construire une certaine notoriété et d’attirer plus de clients. Le cashback incite aussi les acheteurs à effectuer de plus gros achats étant donné qu’une partie de la somme dépensée leur sera remboursée.

Comment fonctionne le cashback ?

Le principe de fonctionnement du cashback est assez simple. Pour commencer, l’e-commerçant doit signer un partenariat avec un site de cashback au préalable. De plus, l’acheteur doit lui aussi être un membre d’un prestataire de cashback. Ceci lui permettra d’ailleurs d’avoir une liste des sites e-commerce en relation avec le prestataire.

Lire également : Exploiter le CAGR pour une prise de décision financière éclairée

Lors de ses achats sur un site e-commerce partenaire, l’acheteur active le service de cashback. Après avoir réglé sa facture, une partie du montant payé lui est retourné.

Quels sont les facteurs pris en compte lors du calcul du cashback ?

Le calcul du cashback se fait à partir de quelques facteurs. Il faut d’abord rappeler que le montant à rembourser est déterminé à partir de celui dépensé. Il s’agit en réalité d’un pourcentage fixé par le prestataire de cashback. Il varie ainsi d’un site à un autre. La plupart des sites proposent un cashback de 10% pour les achats sur les plateformes partenaires.

Le calcul du montant à renvoyer à l’acheteur est fait en tenant compte du prix du service ou du bien acheté. De ce fait, les taxes ne sont pas prises en compte. Il en est de même pour les éventuels frais de livraison. Dans le cas d’un achat de service lié à une réservation pour un voyage par exemple, les frais d’assurance ne sont pas compris dans le montant à exploiter pour le calcul.

En somme, il faut retenir que le cashback est une pratique qui profite aussi bien aux commerçants qu’aux acheteurs. Pour calculer le montant du remboursement, il faut tenir compte de quelques facteurs.

Les différents types de cashback disponibles

En ce qui concerne les types de cashback, il en existe plusieurs. Le premier type est le cashback classique. Il s’agit d’une offre basique qui permet aux clients de récupérer un pourcentage du montant total qu’ils ont dépensé sur une plateforme partenaire.

Le deuxième type est le double cashback, qui consiste à proposer des taux plus élevés que la moyenne pendant une période déterminée. Par exemple, au lieu d’un remboursement de 5 %, l’offre peut être doublée et passer à 10 % pour une journée ou un week-end donné.

Le troisième type est le cashback progressif. Avec cette méthode, plus vous achetez sur la plateforme partenaire, plus vous obtenez un taux important de remboursement. Cela signifie que si vous atteignez certains paliers d’achat (par exemple 500 € dépensés), votre taux de remboursement augmentera considérablement (par exemple jusqu’à 15 %).

Il y a aussi des offres spéciales comme les offres de parrainage ou encore des codes promotionnels qui peuvent donner lieu à des avantages exclusifs lorsqu’on effectue ses achats via une plateforme affiliée. Chaque site propose différentes options aux utilisateurs dans leur choix du mode opératoire qu’ils souhaitent adopter pour obtenir leur gain grâce au service rendu par ces derniers.

Les astuces pour maximiser son cashback

Maintenant que vous connaissez les différents types de cashback et comment il est calculé, voici quelques astuces pour maximiser votre profit :

Avant d’effectuer un achat en ligne, vérifiez toujours si la plateforme propose une offre de cashback. Si c’est le cas, comparez les taux proposés avec ceux des autres sites partenaires pour trouver l’offre la plus avantageuse.

En plus du cashback, certains sites partenaires proposent aussi des codes promotionnels qui peuvent donner droit à des réductions supplémentaires sur vos achats.

Les plateformes affiliées effectuent souvent des promotions spéciales pendant certaines périodes comme Noël ou le Black Friday, par exemple, afin d’inciter à acheter via leur site partenaire plutôt qu’un autre concurrent direct.

Lorsque vous utilisez un service de cashback sur une plateforme partenaire, assurez-vous que toutes leurs conditions générales sont remplies avant d’effectuer votre achat. Des détails importants tels que le montant minimum dépensé pour bénéficier du programme ou encore l’exclusion de certains types de produits devront être observés pour garantir votre gain final.

Bien sûr, il est tentant d’utiliser son crédit en ligne sans compter, mais ce n’est pas toujours rentable, loin s’en faut. Réfléchissez bien avant chaque achat : est-ce vraiment nécessaire ? Combien vais-je réellement économiser ? En suivant ces astuces, vous devriez être en mesure de maximiser vos gains de cashback tout en réalisant des achats judicieux et avisés.